Le site emarketing.com nous informe d’une innovation intéressante participant à la connexion du virtuel avec les lieux de vente traditionnels.

« Adidas a présenté un prototype du « virtual shoes wall » (« mur de chaussures virtuel ») lors du salon The retail’s Big Show, qui s’est déroulé du 9 au 12 janvier 2011 à New York. Baptisé « adiVerse Virtual Footwear Wall », ce mur est intelligent et tactile. En 2 mots, il se compose de 12 écrans vidéo et peut présenter jusqu’à 8000 produits en 3D, alors qu’un magasin traditionnel peut seulement contenir entre 200 et 300 paires. Le mur est capable d’identifier si le consommateur est un homme ou une femme, et il peut même le conseiller dans ses achats! »

On ressent bien la capacité de cet outil à apporter de nouveaux services en points de vente : personnalisation des contenus facilitant la sélection, interactivité avec le client, élargissement de son choix…et ainsi délocaliser sur le mur virtuel un travail d’avant-vente en magasin.

Ce type d’outil vient également participer à des enjeux de marques. Au travers de l’ergonomie du site, du design des contenus et de leur agencement, de la mise à disposition d’un contenu digital…ce moyen de communication permet (si cela est bien gérer) de développer des valeurs de marque tel que la modernité, la préoccupation « client », l’anticipation des problématiques commerciales futures…

On voit facilement l’impact court termiste en magasin.
 A plus long terme, quel virage prendront nos centres commerciaux classiques afin de gérer les espaces de vente réel et les espaces virtuels ? Quid de l’apparition de centres commerciaux bâtis de murs virtuels, plus facilement intégrés en centre ville, sur des superficies plus petites ?

A suivre…

Source : http://www.e-marketing.fr/Breves/Adidas-innove-avec-le-mur-virtuel-37326.htm