Se différencier attise l’attention…et le leadership ? – Roland Garros 2012

Bonjour à tous,

L’affiche 2012 de Roland Garros a été présentée la semaine dernière et l’intérêt qu’elle suscite est intéressant. Les commentaires et les articles fusent, le débat se crée et au final la communication passe et impose, à mon sens,  Roland Garros comme un championnat qui compte.

La communication sera « adorée » par certains et « détestée » par d’autres mais au final le pari de garder une posture de leader sur sa catégorie en créant de la différence et en sortant du lot n’est il pas gagné ?

Ce phénomène confirme que l’intérêt et l’attachement à une marque nait bien de la créativité qu’elle porte et de sa capacité à émerger vis à vis de sa concurrence.
Vous allez pensez que nous ramenons tout à notre métier…mais on ressent dans cet exemple simple tout le rôle du « design de marque » qui consiste à créer et pérenniser les marques en créant et re-créant en permanence les signes inhérents à leur identité. C’est bien la faculté de la marque à d’un coté, renouveler sa communication afin de s’adapter à notre monde qui évolue (The World Is Dynamic…) tout en, d’un autre, conserver les principes de son identité et les fondamentaux associés à sa marque, qui en fait une marque forte et durable.

Voici le visuel de l’affiche réalisé  par Hervé Di Rosa.


D’autres marques ont pris l’habitude de faire travailler des artistes et certains artistes ont même pris goût aux marques. Une célèbre marque d’eau gazeuse, par ailleurs partenaire du tournoi de Roland Garros, en a fait une marque de fabrique et exprime à travers la folie de ses artistes « contributeurs », la folie de sa pétillance. Ici des exemples de Bernard Villemot et Andy Warhol.

Pour en savoir plus, vous pouvez voir le communiqué de presse de la FFT :

http://www.fft.fr/roland-garros/la-quinzaine/laffiche-roland-garros-2012

Bonne journée,

This entry was posted in Actus and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Se différencier attise l’attention…et le leadership ? – Roland Garros 2012

  1. Stephanie says:

    Bonjour,
    Je me permets un commentaire sur ce sujet. Comme beaucoup, j’ai été surprise par cette affiche. Pour être différenciante et innovante, il aurait fallu qu’elle montre quelque chose de « nouveau », de « jamais vu ».
    Di Rosa a été un artiste majeur du mouvement de la « Figuration Libre ». L’influence de ce mouvement a laissé des traces visibles dans l’art, la sculpture. Nous avons tous vu, sur un rond-point, dans une cour de récré, des oeuvres inspirées de ce style.

    Pour moi, le problème de cette affiche est moins son style que son anachronisme.
    La différenciation – dans la création – c’est créer du neuf en mixant et en faisant disparaître les influences.
    Ici, c’est le travail brut de Di Rosa qui est visible. Pas de mixage de style, pas de brassage. On aurait pris Jackson Pollock ou Cassandre tels quels, cela aurait fait tout aussi daté.
    Une affiche qui fait dans l’originalité, la marginalité même ( combien d’artistes de rues se revendiquent de cette influence ?), mais pas dans l’innovation.

  2. admin says:

    Merci pour ce commentaire !
    L’innovation n’est peut être pas au rdv mais la rupture de style interpelle..et montre l’attention du fameux tournoi au challenge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>