Je viens de lire un article (via le lien ci dessous) indiquant que Yahoo a racheté la très jeune société IntoNow, qui a lancé le 31 janvier une application pour iPhone permettant de communiquer à des proches les programmes télévisés qu’on est en train de regarder (le site internet d’informations spécialisées TechCrunch l’évaluait entre 20 et 30 millions de dollars).
Comme expliqué, « il suffit d’appuyer sur le bouton vert pendant qu’on regarde (la télévision), et l’application identifie le programme, même l’épisode. Une fois qu’il est identifié, c’est facile de le faire savoir à ses amis sur Twitter ou Facebook ».

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h59t9iOQOGHT2440ehlLe61_U9nw?docId=CNG.357e212493591da928f1e8cbae563b49.931

Comme d’habitude, je vois bien les bénefices marketing (en voici quelques-uns ci dessous) :

– Affiner les ciblages dans le cadre de stratégie de diffusion publicitaire
– Suivre les effets d’influence sur lesquels vont pouvoir capitaliser les marques et enrichir les affinités.
– Enrichir des apprentissages d’efficacité voire d’impact en trackant jusqu’aux achats en ligne…

On sent bien que tous les ingrédients d’analyse du comportement d’un consommateur sont en train d’être passé au crible :
– Qui et Quand ? : c’est réglé en grande partie (via les formulaires d’inscription détaillés)
– Où ? : la géolocalisation est en train d’avancer sur ce point (et réussi de belle performances)
– Quoi et Comment ? : on tracke la plupart des visites, des achats…et des médias utilisés
– Avec qui ? : les réseaux sociaux sont en train de faire progresser ce volet et continue d’enrichir ces données en permanence. Le fait que la TV devienne une activité « sociale » est un bel exemple d’avancé dans ce domaine.
La création en cours du bouton « SEND » sur Facebook permettant de définir les personnes à qui relayer un message vont également dans ce sens (http://fr.mashable.com/2011/04/26/apres-le-like-facebook-lance-le-bouton-send/?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+Mashablefrance+%28Mashable%21+Francais%29&utm_content=Twitter)

Pour finaliser ce procédé d’analyse des « GROUPES », il faudrait que l’on puisse tracker dès que certains mobiles sont à proximité pendant un temps supérieur à X minutes. Par exemple, automatiquement, le fait que je dine avec un ami dans un resto serait identifié, le shopping avec une amie également…et j’en passe !

D’un point de vue Marketing, ces bases de données nous font réver…mais d’un point de vue « conso » ?

La dernière limite sera la volonté de déclaration de leurs comportements par les consommateurs…car l’automatisation du recueil de ce type d’info sans démarche du client ne plaira pas à la CNIL (qui va avoir du boulot :-)…).

D’un point de vue des marques, le dernier volet intéressant va naitre dans le projectif…les constats sont de + en + précis mais demain comment les mettre à profit pour prédire les comportements futurs 🙂
On affinera ainsi à la réponse à la question : « pourquoi » ?

Bonne après midi à tous,