Les FabLabs : demain, une usine à la maison ?


Un Fab Lab (abréviation de Fabrication laboratory) est une plate-forme ouverte de création et de prototypage d’objets physiques, « intelligents » ou non. Il s’adresse aux entrepreneurs qui veulent passer plus vite du concept au prototype ; aux designers et aux artistes ; aux étudiants désireux d’expérimenter et d’enrichir leurs connaissances pratiques en électronique, en CFAO, en design ; aux bricoleurs du XXIe siècle…

Un Fab Lab « type » regroupe un ensemble de machines à commande numérique de niveau professionnel, mais standards et peu coûteuses : une machine à découpe laser capable de produire des structures en 2D et 3D, une machine à sérigraphie qui fabrique des antennes et des circuits flexibles, une fraiseuse à haute résolution pour fabriquer des circuits imprimés et des moules, une autre plus importante pour créer des pièces volumineuses. On y trouve également des composants électroniques standards, ainsi que des outils de programmation associés à des microcontrôleurs ouverts, peu coûteux et performants. L’ensemble de ces dispositifs est contrôlé à l’aide de logiciels communs de conception et fabrication assistés par ordinateur.

D’autres équipements plus avancés, tels que des imprimantes 3D, peuvent également équiper certains Fab Labs.

Les différents Fab Labs dans le monde combinent tous, de manières différentes, cinq fonctions correspondant à cinq publics : la simple découverte du pouvoir de faire, de fabriquer, qui s’adresse aux enfants ou aux bricoleurs ; l’éducation par l’action, qui s’adresse aux écoles et universités ; le prototypage rapide, qui s’adresse aux entrepreneurs et créateurs ; la production locale, qui répond notamment aux besoins de pays en développement, mais aussi à ceux d’artistes, designers ou bricoleurs qui ne cherchent pas la grande série ; et l’innovation, l’invention des objets, des espaces, des formes de demain.

A ce titre, ce mode de production devient un formidable moyen de stimuler l’initiative, de supprimer certaines barrières psychologiques (du type :  je suis forcément dépendant d’un industriel puissant pour créer ou je ne dispose pas de toutes les compétences requêtes…)  et ainsi donner naissance à une nouvelle vision de notre monde industriel.
Ce modèle vient prôner des valeurs d’indépendance, de créativité sans limite, et de collaboration.

Ce type d’initiative vient également questionner le rapport à l’objet…Et si demain chacun avait sa petite usine de production ou sa chaine de montage pour produire ses propres pinces à linge ou créer son  service de table personnalisé aussi simplement que l’on imprime une feuille A4 ?

Et vous qu’est ce que cela vous inspire ?

Bonne semaine !

( source : www.fing.org )

En savoir plus : http://nod-a.com/

Découvrez la définition du fablab, par Daniel Kaplan et Jean-Louis Fréchin.

If you can see this, then you might need a Flash Player upgrade or you need to install Flash Player if it's missing. Get Flash Player from Adobe.
This entry was posted in Actus. Bookmark the permalink.

One Response to Les FabLabs : demain, une usine à la maison ?

  1. arthur says:

    Bonjour,
    Tout d’abord, le modèle utilisé pour illustrer l’article ne pas censé illustrer le principe des FabLabs, mais celui de SmartMobs. (nous avons par ailleurs un modèle qui représente la fabrication numérique ici: http://nod-a.com/fablabs-fabrication-personnelle/ si cela vous intéresse)
    Mais si vous tenez à utiliser notre modèle de SmartMobs, merci de le montrer en entier et de le contextualiser en expliquant ce qu’est une SmartMob ( http://nod-a.com/quest-ce-quune-smart-mobs/ ) et en mettant un lien vers notre site.
    Toutefois, merci de l’intérêt que vous portez à notre travail. Nous restons disposés à échanger sur le thème des FabLabs ou des SmartMobs.
    Cordialement,
    Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>